Forum Social Tunis 2013

Forum Social Tunis 2013
Oussema et Yoann

Oussema et Yoann

à Ouedhref

” Le Forum social mondial (ou FSM) est un forum international, qui réunit les organisations du monde entier sensibles à la cause altermondialiste (« Un autre monde est possible »). Traitant des principaux sujets de préoccupation de la société civile en rapport avec la mondialisation, cet événement se présente comme une alternative sociale au Forum économique mondial qui se déroule chaque année en janvier à Davos en Suisse. La première édition du FSM s’est tenue à Porto Alegre au Brésil du 25 au . Depuis les réunions de  et , les forums sociaux à toutes les échelles sont régis par la Charte des principes du Forum social mondial1, dont les principes les plus importants sont : l’opposition à l’ordre « néo-libéral » qui caractériserait la mondialisation actuelle, l’ouverture à tous les courants idéologiques pour les projets alternatifs, l’absence des partis politiques en tant que tels. Les forums sociaux ne délivrent pas de déclaration finale, mais sont des espaces ouverts de débat d’idées et d’élaboration de projets. Un manifeste a été élaboré en , sans valeur officielle toutefois : le Manifeste de Porto Alegre, support de propositions à débattre. L’organisation du Forum se fait par le « Conseil international », qui réunissait en  une quarantaine d’ONG et d’associations, et qui ne cesse de s’accroître.” Wikepdia 2020
Constatant une réelle exploitation du secteur artisanal et des artisanes, ainsi qu’un appauvrissement, culturel et économique, du village de Ouedref, une nécessité est apparue : Pour rester vivant, le patrimoine culturel doit être pertinent pour la communauté, constamment recrée et transmis d’une génération à l’autre. Or, en l’absence de conditions favorables au travail et d’un revenu décent , le patrimoine perd de sa pertinence et sa viabilité n’est plus assurée. Oussema décide, dès lors, d’unir ses compétences à celles d’acteurs sociaux de la ville de Liège, sa ville d’accueil, afin de promouvoir, de motiver et de soutenir les artisanes de son village berbère natal, les artisanes du village de Ouedhref.
Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *